Don't freak out. Illustration par Garance Doré

Joue-la comme Garance !

Bloguer. Voilà une activité qui me questionne ces jours-ci. C’est quoi finalement bloguer? À quoi ça sert? Pourquoi? Comment?

Depuis le début, j’ai perçu ces pages comme un lieu d’échange et de partage. Partage d’idées, de découvertes, de réflexions et d’opinions. Je blogue par passion. Parce qu’écrire est ma façon de m’exprimer. Et qu’une vie à se taire n’aurait aucun sens. Certaines personnes dessinent, d’autres font des vidéos hilarantes ou chantent, moi j’écris. Les mots sont mon terreau. Sans eux, je fane. La curiosité est mon rayon de soleil. Sans elle, je deviens fade.

Me, myself & les autres

On pourrait croire que bloguer n’est qu’une activité d’égocentrique. Peut-être un peu après tout. Mais pas seulement. Car partager et ouvrir son monde n’est pas chose si aisée. Je dirais que bloguer peut être fragilisant. Bloguer, c’est accepter de se montrer et de se livrer. Qu’importe le mode d’expression, photos, vidéos, textes, looks du jour ou recettes…bloguer, c’est accepter de donner et de recevoir. Tant en bien qu’en mal.

Évidemment, la sensation peut être grisante. Quel blogueur n’a jamais ressenti cette excitation, cette adrénaline quand un article provoque l’engouement? Quel blogueur n’a pas guetté, au moins une fois, les commentaires ou les like, trop curieux des réactions de ses lecteurs? Car, qu’on se le dise, il n’y a pas pire frustration que d’avoir la sensation de parler dans le vide.

All you need is love

Ce sont les commentaires qui font vivre un blog. Les échanges suscités par un article. Alors évidemment, on se réjouit quand les échanges sont positifs, quand les commentaires sont enthousiastes. Et on se glace, immanquablement, au premier commentaire négatif. Tout simplement parce qu’on est humain et qu’on rêve naïvement d’un monde où tout le monde nous aime.

La première réaction est donc vive. On se sent attaqué personnellement et l’envie de courir se mettre en boule sous la couette bien réelle. Le doute s’installe. “Suis-je si insipide?”, “Suis-je cette connasse snob et prétentieuse qu’on dépeint?”, “C’est vrai ça, pour qui je me prends à bloguer et donner publiquement mon opinion?”…Après une nuée de commentaires positifs, de messages d’encouragement ou de félicitations, il suffit de quelques commentaires bien salés pour que le cerveau se mette à résonner et que ces derniers obscurcissent tout le reste.

C’est précisément ce qui m’est arrivé cette semaine avec ce que j’appelle maintenant en riant le PDCGate.

Gestion de crise: les 6 conseils de Garance 

Le coeur dans les chaussettes, les idées en vrac, et la larme à l’oeil, je me suis heureusement souvenue de l’excellente intervention de Garance Doré au Alt Summit. La gourou des blogueuses françaises part de son expérience personnelle pour aborder le délicat sujet de la gestion des mauvais commentaires et du scandale qu’amène souvent l’affichage public d’opinions. Une conférence passionnante et riche en enseignements! Sans retranscrire toute sa présentation (les intéressés pourront visionner la vidéo plus bas), j’ en ai toutefois extrait 6 commandements pour le moins précieux.

#1 Ne pas se censurer

Un blogueur ne devrait-il écrire que sur les sujets que ses lecteurs aiment? Quitte à toujours traiter des mêmes sujets ou s’enfermer dans une niche? C’est certain que le consensus a quelque chose de reposant. Mais quel ennui! Pour les lecteurs, mais surtout pour le blogueur derrière l’écran. Un blog est personnel, chacun devrait y écrire ce qui lui chante. Plus même, ce sont les opinions qui font toute la différence. Les gens peuvent en être scandalisés et s’énerver, mais qu’importe. L’essentiel est d’avoir soulevé un sujet.

#2 Ne jamais alimenter le monstre

Donner son opinion provoque forcément des réactions négatives. Il y aura toujours des lecteurs qui prendront certains sujets très personnellement et réagiront en attaquant, pensant qu’ils sont en droit d’insulter son auteur. Un scandale est comme un gros monstre. Plus il est nourri, plus il grossit. En cas de mauvaise interprétation se transformant en scandale, il convient donc de ne pas chercher à se justifier, à expliquer ou à se plaindre, mais de laisser les attaques personnelles glisser.

#3 Toujours se respecter

Par souci d’honnêteté, ou simplement pour en avoir plus, certains blogueurs peuvent être tentés de publier chaque commentaire, même les plus insultants. La règle de Garance? Publier toute critique honnête et respectueuse, et supprimer celles qui dérapent dans l’insulte et l’attaque personnelle.

#4 Se couper du monde

En cas de scandale, une seule solution: éteindre son ordinateur et s’en aller. Quelques jours suffiront pour un petit scandale, une année ou deux pour des stars aux scandales de gros calibres ;) Plus sérieusement, rien n’est plus efficace qu’une bonne session de yoga ou de course. L’objectif étant de s’aérer la tête pour s’ancrer de nouveau dans la réalité.

#5 Prendre du recul

Les commentaires donnent de la vie à un blog. Mais il faut toujours garder à l’esprit que le pourcentage de lecteurs qui osent s’exprimer est minime. Les commentaires virulents ou agressifs ne représentent qu’une infime partie des lecteurs, et ne doivent en aucun cas conduire à s’empêcher de s’exprimer.

#6 Focaliser sur le positif

Comme le répète Garance, “si je m’étais focalisée sur le négatif, j’aurais fermé mon blog après un an ou deux”. Il est donc préférable de cultiver une certaine naïveté. Plutôt que de s’adresser à la masse, que Garance juge informe et manquant de goût, elle s’invente un lecteur imaginaire. Un lecteur idéal qui a tout du meilleur ami. Une personne bienveillante, qui aime l’écouter, qui ne lui demande pas d’être parfaite, qui la suit parce que ce qu’elle raconte l’intéresse. Une personne qui a du goût, de l’humour et une grande culture. Une personne qu’elle écoutera et à qui elle répondra si cette personne lui explique avec respect qu’elle est folle.

Keynote #1 Vimeo.mov from ALT Summit on Vimeo.

Avec du recul, je me dis que mon PDCGate aura eu du bon. Ce fut douloureux au début, mais j’ai rarement autant appris que ces quatre derniers jours.

* J’ai enfin compris – et surtout accepté – que je ne pouvais pas plaire à tout le monde, que peu importe mes bonnes intentions, le soin que j’apporterai à nuancer mes propos et l’honnêteté que j’y mettrai, il y aura toujours des personnes qui les interpréteront mal, qui se sentiront personnellement agressés ou qui ne chercheront tout simplement pas à comprendre.

* J’ai découvert que ma peau était bien plus épaisse que ce que j’avais toujours cru et que les insultes, si elles blessent forcément au début, finissent par perdre toute leur violence dès lors qu’on se rappelle que ces personnes ne nous connaissent pas. L’insulte d’un inconnu n’aura en effet jamais autant d’impact que celle d’un proche.

* Et enfin, je refuse de vivre dans un monde où les opinions doivent être tues. Où la critique – élaborée dans le respect de l’autre – doit être étouffée.

Entre nous, y a-t-il plus chiant qu’un monde trop lisse ?!

Illustration de Garance Doré

Share

18 comments on “Joue-la comme Garance !

  1. Mathilde
    April 29, 2014 at 3:07 am

    J’avais regardé la conférence de Garance Doré que j’avais trouvé super intéressante *en théorie* car je n’ai jamais eu à souffrir d’attaques ou de critiques sur mon blog – à part quelques rares messages pas sympa sur Twitter à l’occasion.
    Dans ton article-gate, ça a effectivement l’air d’avoir excité pas mal de susceptibilités… Tu as super bien réagi ! Good luck et à bientôt !

  2. Curiosités à NY
    April 29, 2014 at 5:34 am

    Ouhlala j’avais pas vu l’article précédent… Continue à donner ton avis et laisse glisser !!! J’ai peut-être bien fait de ne pas traduire mon blog en anglais, la plupart des New Yorkais ne peuvent pas me lire moi :)

  3. Mon Armoire à Thé
    April 29, 2014 at 9:56 am

    Bonjour,
    tout d’abord bravo pour cet article touchant et authentique. Tu sais, je pense que comme tu l’as dit tu sors plus forte de cette expérience. Je pense aussi que filtrer les commentaires insultants est important pour la santé “mentale” de la blogueuse. On s’expose, on donne son avis et on le fait de façon vraie et authentique…pour partager et échanger. Plaire à tout le monde ne doit pas être ton but en revanche échanger avec des gens qui t’apprécient, oui! Alors, continue à nous émerveiller!!!!
    http://www.monarmoireathe.com

  4. Claire - Two little red cats
    April 29, 2014 at 10:23 am

    Je découvre ton blog et je suis donc allée lire le fameux article et ses commentaires… jolie gestion de crise! Bravo pour le sang froid =)

  5. Sarah M
    April 29, 2014 at 3:00 pm

    C’est la joie du bilinguisme montréalais…français, anglais, tout le monde comprend ici! En même temps, c’est le but d’un blog d’être lu, alors no hard feeling :) Mais c’est certain que tu dois te sentir un brin plus libre ;)

  6. Sarah M
    April 29, 2014 at 3:01 pm

    Merci Claire…disons que j’ai découvert la force du yoga…un petit miracle ce truc là ;)

  7. Sarah M
    April 29, 2014 at 3:08 pm

    Merci @Monarmoireathe! C’est ce que je me suis dit, on passe tellement de temps à bichonner nos blogs qu’ils deviennent une sorte de 2e maison. Une maison virtuel, on s’entend, mais une maison quand même. Alors si je suis heureuse d’ouvrir mes portes et d’accueillir les curieux, je n’ai pas spécialement l’intention de me faire insulter “chez moi”. Il y a la critique, et il y a les insultes. 2 choses bien différentes qu’une poignée de personnes, visiblement, confondent. C’est dommage, mais ça ne doit pas nous empêcher de continuer, n’est-ce pas ;)

  8. Sarah M
    April 29, 2014 at 3:11 pm

    Merci Mathilde, c’est certain que je ne pensais pas déclencher de telles foudres avec cet article…ni autant d’engouement! Car sur un peu plus de 50 000 lecteurs…une poignée seulement a dérapé dans l’insulte. J’ai visiblement touché un point bien plus profond qu’une simple expérience dans un resto…intéressant finalement ;)

  9. Marie-Pier @ 4 Seasons at Home
    April 29, 2014 at 3:34 pm

    De mon côté, je considère mon blog comme un journal intime mais public! Oui j’y partage des recettes et des photos de voyage, mais aussi mes états d’âme de fille de 30 ans célibataire. Chacun a droit à son opinion et tant que tout est fait dans le respect, je crois que tout le monde peut donner son avis. Quand ça devient “méchant” par contre, c’est autre chose. Si tu ne veux pas retourner à la Cabane du Pied de Cochon, c’est ta decision à toi, c’est tout. Il ne faut pas se sentir coupable pour nos idées, nos sentiments ou notre façon de voir les choses. Un blog, c’est fait pour partager. Je ne suis pas toujours d’accord avec mes bloggeuses préférées et c’est ce qui fait la beauté et le dynamisme de la blogosphère!

  10. Rehana
    April 30, 2014 at 1:48 am

    Ohlala! j’avais pas vu le PDCgate! Je ne comprends vraiment pas pourquoi les gens sont aussi agressifs quand ton article est bien écrit et donne juste ton avis! En tout cas, moi je te soutiens à fond, donne ton opinion sur tout, improvise toi critique culinaire (je vois pas pourquoi on n’aurait pas le droit de donner notre avis sur des restaurants si on n’est pas critique culinaire d’ailleurs) et laisse parler les gens! Je t’envoie plein d’ondes positives!! :-)

  11. Sarah M
    April 30, 2014 at 2:51 am

    Ondes positives bien reçues Rehana :) Merci!!!

  12. Sarah M
    April 30, 2014 at 2:52 am

    C’est certain que si on était toutes d’accord, on s’ennuierait ferme ;) Merci Marie-Pier de tes encouragements. Au plaisir de te lire!

  13. Cindy (CetO_Montréal)
    May 4, 2014 at 10:37 pm

    Très belle réaction vis à vis de ces lecteurs… :)

  14. Nono
    May 5, 2014 at 5:58 pm

    tu as oublié une chose dans ce que tu pouvais retenir de positif de tout ça : c’est le soutien des gens que tu aimes :-) et de nombreux de tes lecteurs !

  15. VaBene
    May 6, 2014 at 11:29 pm

    Bravo Sarah et n’oublie pas : “Passion, discipline et opinion” ;-))

  16. Sarah M
    May 9, 2014 at 9:26 pm

    En effet Nono, tu as bien raison de le rappeler! Je l’avais noté sur la page Facebook mais ça mérite d’être rappelé ici: j’ai eu la chance d’être incroyablement soutenue dans cette histoire. Et ça, ça vaut bien plus que tout! Merci du reminder ;)

  17. Sarah M
    May 9, 2014 at 9:26 pm

    @Bene: Je vais nous faire des t-shirts ^^

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *