chefs-table-netflix-creativite

Les lundis créatifs #3: petit concentré de créativité

La créativité revêt plusieurs formes. D’un petit film en stop motion, réalisé par une équipe à l’âme poétique, avec assez peu de moyens. D’un bouquin écrit comme un cri du coeur, entre le rire, la blessure et la légèreté théâtrale. Jusqu’au génie créatif en grande pompe, révélé par le petit écran dans lequel le spectateur plonge la tête la première, les yeux pétillants et l’estomac rugissant de plaisir.

Pour cette troisième édition des lundis créatifs, je vous parle de l’heure du thé de Guillaume Blanchard, du roman de Solange Te Parle, d’une petite définition de la créativité…et de la série Chef’s Table sur Netflix. De quoi se laisser inspirer quelques instants! 

L’heure du thé par Guillaume Blanchard

“Il existe tant de départs différents : un jeune qui s’expatrie, un être cher qui disparait, un départ à la retraite, un couple qui se brise, un migrant qui s’en va risquer sa vie. Il y a dans chaque départ un étrange mélange de drame et d’espoir”, ce sont les mots donnés par le réalisateur Guillaume Blanchard, un Français expatrié à Montréal depuis 13 ans, pour introduire sa vidéo L’heure du thé.

Cette vidéo réalisée en stop motion est d’une telle poésie et témoigne d’un tel talent d’équipe que c’en est émouvant, vous ne trouvez pas?

L’HEURE DU THÉ from Guillaume Blanchet I Filmmaker on Vimeo.

Solange te Parle, le roman

solange-te-parle-roman

Autre type de poésie, cynique, brute de décoffrage par moments, insolente, rêveuse, taquine. Le roman de Solange Te Parle se dévore comme une expérience, avec humour et légèreté.

Si la chaîne You Tube Solange Te Parle ne vous dit trop rien, je vous recommande vivement d’aller y faire un tour. Solange est le personnage créé par Ina Mihalache, une Québécoise vivant depuis plusieurs années à Paris. Elle s’est notamment fait connaître à Montréal par une vidéo assez drôle dans laquelle elle expliquait l’accent québécois aux Français installés au Québec. Si vous voulez vous entraîner, c’est par ici ^^:

Pour la petite histoire, j’ai plongé dans le monde bancal d’Ina Mihalache au dernier Failcamp. Elle y partageait sa vie ponctuée d’échecs en tous genres et s’amusait à brouiller les traces entre réalité et fiction de façon pathétiquement drôle. (Si ça vous intéresse, j’avais écrit un article sur mon expérience au Failcamp pour le blogue de CreativeMornings/Montréal).

Une définition de la créativité

c2-montreal-creativite-commerce-tente

La semaine dernière au C2 Montréal, j’ai assisté à une conférence de David Davis, qui est le directeur général du contenu du Festival international de la créativité Lions Cannes. Il y était évidemment question de créativité, des façons de devenir plus créatif dans son travail quotidien.

Ce qui m’a surtout intéressée, c’est la courte vidéo que David Davies a présenté. Une vidéo passionnante que son équipe avait réalisé pour tenter de cerner ce qu’on entend par “créativité”. L’idée était de demander aux acteurs, publicitaires, réalisateurs et autres créatifs d’expliquer ce que le mot évoque pour eux.

Il en est ressorti des idées aussi variées que : l’expression de soi, le désir de changer le monde, l’introspection, l’acceptation du risque, la curiosité ou l’envie de faire les choses autrement.

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais je trouve ça assez fascinant de voir à quel point la créativité est porteuse de renouveau et d’aventure!

Chef’s Table, saison 2 sur Netflix

Les chefs sont les nouvelles stars d’aujourd’hui. C’est la certitude que laisse la série de documentaire Chef’s Table, produite par Netflix et réalisée par une équipe hallucinante de talent, menée par David Gelb.

Sans même parler des chefs en tant que tel, chaque film est un pur bijou. L’esthétique est léchée à couper le souffle, la théâtralité des images capable de tenir n’importe quel sceptique en haleine, et les échanges d’une rare intensité. De l’émotion pure à en faire frétiller les synapses. Déjà, après avoir fini la première saison, j’avais été émerveillée par la façon qu’ont les auteurs à amener les chefs à se confier et à se plonger avec une grande générosité dans leur intimité émotionnelle.

Cette saison, les chefs à l’honneur sont Grant Achatz des restaurants Alinea, Next et The Aviary à Chicago, Alex Atala du restaurant D.O.M à São Paulo, Ana Roš du restaurant Hiša Franko à Kobarid en Autriche, Dominique Crenn du restaurant Atelier Crenn à San Francisco, Enrique Olvera du restaurant Pujol à Mexico, et Gaggan Anand du restaurant Gaggan à Bangkok.

L’épisode avec Grant Achatz m’a littéralement soufflée. Ce mec est absolument dingue. Un génie de créativité, prêt à foutre en l’air sa santé pour parfaire son art. Car aller manger à l’Alinéa est une expérience en soi. Le genre d’expérience qui joue avec les repères, les fait chavirer jusqu’à brouiller les sens. Une expérience culinaire qui s’apparente à un véritable spectacle, durant lequel tout est pensé pour surprendre. Un voyage créatif et sensoriel. Mind blowing!

Je vous souhaite une belle semaine!

 

Sarah

Share

You May Also Like

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *